Quelques définitions

Bbio :
Spécifique à la RT 2012, il correspond à une exigence de limitation du besoin énergétique pour le chauffage, le refroidissement, et l’éclairage. Il rend compte de la qualité de conception bioclimatique du bâtiment.


CEP :
Il s’agit de la consommation d’énergie primaire pour une année. Elle s’exprime en kWhEp/m².an. Sont pris en compte pour le calcul le système de chauffage, les éclairages, chauffage, production d’eau chaude sanitaire, refroidissement, éclairage, auxiliaires.


Conception bioclimatique :
Ce type de conception tient compte de la forme du bâtiment et de son orientation. Il s’agit alors, par exemple de privilégier les zones de vies et zones vitrées et sud/sud ouest, et de prévoir des volumes tampons au nord comme le cellier, la buanderie, les WC ou le garage)


Déphasage :
Le déphasage exprime la capacité d'un matériau isolant à freiner la progression d'une onde de chaleur reçue à sa surface. Cette performance est particulièrement importante pour le confort d'été.


Energie Renouvelable
Une énergie est dite « renouvelable » lorsqu’elle se renouvelle assez rapidement pour être considérée comme inépuisable à l'échelle de temps humaine.


Etanchéité à l’air :

Elimination des  fuites d’air parasites au travers de l’enveloppe du bâtiment.


Frein-vapeur :
Un frein-vapeur est un matériau qui s'oppose au passage de la vapeur d'eau. Il évite la condensation de la vapeur d'eau à l'intérieur de la paroi et notamment dans l'isolant. Il doit présenter une valeur de résistance élevée à la diffusion de la vapeur d'eau. Il est généralement constitué d'une feuille imperméable à la vapeur d'eau et on le place du coté chaud intérieurement à l'isolant.


Pont Thermique :
C’est un point de la construction ou la barrière isolante est rompue (changement de matériau par exemple). Il constitue  des zones de fortes déperditions thermiques. Il est important de les limiter pour améliorer le bâtiment. Il est caractérisé par une valeur linéique Ψ exprimée en W/(mK). Cette valeur est limitée à 0.60 W/(mK) par la RT2012.


Tic Température Intérieure Conventionnelle :
Il s’agit là de vérifier la température intérieure atteinte au cours d’une séquence de 5 jours chauds. Cette donnée doit être inférieure à une température de référence (Tic).